Comment référencer son site pour la recherche vocale sur le net ?

comment référencer son site pour la recherche vocale

Faites-vous des recherches vocales sur le web ? Vous savez : « Dis Siri » ou « OK Google », « Où se trouve la salle de ciné la plus proche ? ».

Et oui,  smartphones, tablettes, assistants vocaux, enceintes et haut-parleurs aux technologies numériques pointues se concurrencent pour simplifier le quotidien des internautes.

Pour les entrepreneurs et commerçants, il est primordial de travailler son référencement naturel pour apparaître dans les premiers résultats de recherches vocales.

En effet, l’optimisation pour les moteurs en ligne en SEO (Search Engine Optimization) est amenée à évoluer pour glisser vers le AEO (Answer Engine Optimization) tourné vers la recherche assistée par la voix.

Savez-vous qui est sélectionné par Google ? L’entreprise s’affichant sur la première ligne… Donc, vous devez être VISIBLE sur le web.

Quelle stratégie adopter pour figurer dans les résultats incontournables ? Comment référencer son site pour la recherche vocale ? Voici 6 conseils pour plaire aux algorithmes de Google Home et consorts.

1. Comprendre les différents assistants de recherche par la voix

Du premier assistant vocal…

Il est loin le temps d’Audrey, le premier assistant vocal né aux Bell laboratories en 1952 !  Capable de reconnaître les chiffres de 0 à 9, cet outil permettait d’améliorer les commutations téléphoniques.

Depuis cette date, les technologies n’ont cessé d’évoluer pour être propulsées dans les années 2010 vers des objets d’intelligence artificielle.

…aux objets connectés dernier cri…

À présent, les assistants vocaux majeurs tels que Google Home, HomePod (Apple) ou Echo (Amazon) fonctionnent respectivement avec les technologies Google, Siri, et Alexa. Vient ensuite, dans une moindre mesure, Microsoft avec Cortana ou Samsung avec Bixby.

Un propriétaire de mobile sur deux réalise des recherches par la voix et un sur trois de façon quotidienne.

…et aux objets sans écran

Toutefois, ces requêtes ne nécessitent plus forcément l’utilisation d’un écran. Avec les ordinateurs de bord embarqués à bord des voitures ou avec des objets connectés tels que les enceintes, les résultats sont diffusés en mode “screenless”.

Les écrits classiques doivent alors s’ajuster à ces tendances sur le web.

Ces évolutions constituent de nouveaux challenges pour les entrepreneurs, contraints de garder un œil attentif sur la dynamique de la toile. Ils doivent trouver comment adapter son contenu rédactionnel à la recherche vocale.

2. Prendre en compte les comportements des internautes

Un mobinaute agile

Gain de temps, rapidité… L’internaute actuel est multitâche et veut disposer d’informations en une poignée de secondes. Au volant de sa voiture, en marchant dans la rue, sur son lieu de travail ou à son domicile, il attend une réponse précise et immédiate.

Plus besoin d’écrire : les questions fusent… Elles comportent en moyenne entre 3 et 5 mots reprenant des phrases complètes.

Un auditeur-lecteur pressé

Il attend des données cohérentes, faciles à identifier. S’il fait appel à la recherche par la voix, c’est qu’il n’a pas le temps d’écrire, ni de se lancer dans une comparaison de site. Il s’en remet totalement à l’intelligence artificielle.

De plus, ses requêtes sont précises. En contrepartie, il pense que Google affine ses réponses. L’internaute ne pose pas la question de multiples fois… Votre site doit être sélectionné immédiatement. 

3 – S’adapter à Google

Une fois la question posée, Google choisit un site qu’il juge adapté à sa requête. Les algorithmes sélectionnent des textes structurés, qui répondent déjà en partie à la demande, dès les titres et intertitres.

Ces nouveaux types de supports bouleversent les contenus traditionnels adaptés aux recherches écrites. Le nombre de pages publiées chaque seconde sur le net explose, mais peu d’entre elles sont visibles par les “voice search”… 

4. Référencer son site pour la recherche vocale en améliorant ses performances

Une lisibilité sur tous types de supports

Pour disposer d’une fenêtre sur le web, un site responsive design s’impose, c’est-à-dire adapté aux différents supports, tels que téléphones portables, tablettes, etc.

Grâce à une présentation épurée et une navigation aisée, vos pages se scrollent sans perte de données et permettent de procurer les informations clés aux assistants vocaux.

Une vitesse de chargement vitaminée

En complément, la vitesse d’affichage des URL doit être optimisée afin de fournir une réponse immédiate à l’utilisateur. Des outils de mesure permettent d’évaluer les performances de téléchargement.

Les algorithmes privilégient les ouvertures rapides de pages. Le poids des contenus devrait en principe être inférieur à 2 Mo pour s’afficher dans les plus brefs délais.

Des pages sécurisées

Il en va de même avec la sécurisation de la connexion. Les sites hébergés sous un protocole HTTP sont pénalisés. C’est pourquoi le chiffrement en SSL ou TSL permet de garantir une navigation en toute sécurité sur vos pages.

Le cryptage en HTTPS vous aidera ainsi à obtenir une meilleure confiance de la part des assistants vocaux.

Une structure claire et dynamique

En outre, les balises HTML structurent le contenu et apportent un confort de lecture sur les appareils connectés.

Avec un article aéré et des listes à puces, la fluidité est de mise pour une parfaite compréhension de votre texte.

Le travail sur le maillage interne permet de naviguer naturellement au gré des pages de votre site.

5. Rédiger en proposant un style conversationnel

Les contenus conversationnels n’adoptent pas le même style que les supports rédactionnels. Dans le premier cas, le lecteur attend un langage naturel, fluide, facilement compréhensible. 

Intégrer les questions des lecteurs

Les requêtes des visiteurs prennent la forme de questions à l’oral. Le site doit intégrer les interrogations liées à sa thématique. 

En créant une Foire Aux Questions (FAQ), vous pouvez vous positionner sur différentes requêtes-clés intéressant votre audience.

Se positionner sur des requêtes-clés

De plus, les requêtes-clés sont composées de 4 ou 5 mots. Un travail sur des mots-clés longue traîne permet de se positionner plus facilement sur des niches et ainsi se démarquer des autres sites similaires.

Vous devez également développer tous les points importants du sujet, pour être meilleur que votre concurrent. L’internaute doit trouver sa réponse dans votre article. 

Dénicher de nouvelles idées 

Pour se positionner sur les tendances liées à son domaine d’expertise, allez voir ce que suggère Google lorsque vous commencez à taper votre question… Bien souvent, il vous précise des fins de phrases. Pratique !

Appuyez-vous sur des événements saisonniers, des contextes particuliers pour varier vos sujets… Recherchez sans cesse des indices intéressants collant à l’actualité afin de mieux référencer un site pour la recherche vocale.

6. Viser la position 0 pour devenir LA référence

Le « Featured Snippet »

Appelée “Featured Snippet”, cette fenêtre s’affiche en pôle position des résultats et reprend la structure du texte, s’il est bien balisé.

Les assistants vocaux lisent en priorité les informations de cette zone lorsqu’ils détectent un site correspondant aux critères de recherche vocale.

Ce qui sous-entend que les objets connectés privilégient non seulement les meilleures adresses, mais également les sites les mieux optimisés pour apparaître dans les premières positions des recherches vocales.

La géolocalisation

De plus, l’internaute recherche bien souvent des informations à l’échelle locale. C’est pourquoi les entreprises, pour figurer dans les meilleurs résultats, doivent remplir de façon précise leur fiche Google My Business.

Ne négligez aucun élément : horaires d’ouverture, adresse, prix, téléphone et autres informations complémentaires sont à alimenter afin de renseigner parfaitement le lecteur. En vous appuyant sur Google Maps, vous ciblez une clientèle locale.

L’autorité de domaine

Comme pour tout référencement, le positionnement en qualité d’expert prime et fait les yeux doux aux algorithmes. Vous devez vous forger une crédibilité et une forte e-réputation.

Aussi, une rubrique “Avis client” alimentée par des commentaires favorables renforce la notoriété sur la toile.

Une nouvelle audience

L’affichage en position 0 peut générer un supplément de trafic compris entre 25% et 50% pour les sites très bien optimisés.

Pour attirer de nouveaux contacts, vous avez tout intérêt à travailler sur des marchés de niche. Les recherches vocales drainent une audience qui peut être fidélisée et qualifiée par la suite.

En résumé

La recherche assistée par la voix permet de mettre en avant des sites parfaitement optimisés en référencement naturel.

Pour y parvenir, vous avez tout intérêt à :

  • proposer des pages rapidement accessibles sur tous supports et dans un environnement sécurisé ;
  • publier des textes apportant de la valeur ajoutée mais suffisamment fluides à lire par le lecteur-auditeur ;
  • construire une structure sous forme de questions qui collera parfaitement aux types de demandes ;
  • fournir des informations précises sur l’entreprise et sa géolocalisation ;
  • travailler de façon qualitative pour obtenir des avis de clients favorables et gagner en autorité auprès de ses prospects.

Cette rédaction de contenus conversationnels peut être déléguée à un spécialiste de l’écriture numérique en phase avec les multiples évolutions de l’optimisation naturelle. En veille constante sur la thématique, il saura guider l’entreprise pour amener du trafic organique vers sa vitrine sur le NET.

À la recherche d’un rédacteur web qualifié pour référencer son site pour la recherche vocale ? Je peux vous aider !.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − sept =